Témoignages 2019-2018-2017-2016-2015-2014

1558060954
Landéda, vue du Sémaphore à 1Km de la maison
1557731365

Témoignage d'une jeûneuse

J'arrive à Landéda après de nombreux stress cumulés ces 15 dernières années. Je sentais mon corps tout tendu, tordu, avec des nœuds énergétiques, des ongles striés et cassants, des yeux creusés et tout marrons foncés, une digestion de plus en plus difficile, un foie qui se fait sentir, une langue chargée tous les matin, un ventre qui peut gonfler énorme, un transit coincé, des insomnies à répétition, de l'impatience si agaçante dans les jambes, une fatigue grandissante, une impression de vieillissement accéléré. J'ai ainsi le sentiment de savoir que mon corps avait un grand besoin de jeûner pour éviter qu'une maladie se déclare, mais je ne soupçonnais pas tant de découverte et de bonheur exquis au bout de 6 jours.

Quelle expérience, certes inconfortable au début, mais incontournable pour retrouver le plaisir d'habiter un corps comme jeune.

Les désagréments ont été accompagnés par la bienveillance juste de Dominique : une attention continue à mon rythme de vie au ralenti, comme à celui de ma coéquipière du « voyage » ; une vigilance à notre confort de chaque instant ensemble ; un soutien apaisant devant nos tourments et doutes des appels du corps ; et surtout, ce que j'ai apprécié le plus, cet art de faire place au silence dans la maison, respectant et favorisant la nécessité d'écoute du travail à l'intérieur du corps, que dis-je ? du labourage profond de tout les circuits de l’organisme.

Dès le deuxième jour, une fatigue énorme s’abat sur tout mon être :assise sur le transat comme une grosse malade incapable de se redresser, une voix toute faible dont le son sort si peu, des promenades si lentes où mettre un pied devant l’autre devient un effort… Cela ne me ressemble pas, dans la vie je suis à l’inverse, tendance speed.

Je comprends alors que jeûner s’apprend et les messages de Dominique me seront précieux pour accepter cette épreuve dans de bonnes conditions : les sensations de tiraillements et d’appels de l’estomac, ce n’est pas la vraie faim mais juste sa contrariété devant la priorité de ménage à faire et du renoncement à toujours être rempli ; de même, la sensation de soif dans la bouche sèche n’est pas la réelle soif mais juste ce suintement de pleins de mauvais qui pourrissaient mon organisme et que j’ai envie de cracher plus que jamais. D’ailleurs si je bois une petite gorgée d’eau, trois secondes après ma bouche est dans le même état désagréable. Je prends conscience que cette allure extérieure pitoyable est le reflet du travail qui se passe à l’intérieur de mon corps. Il est enfin concentré sur sa fonction d’élimination.

Je sens cette acceptation s’instaurer aussi dans mon mental. Et l’humour de la situation me fait quand même avancer dans les vagues d’eau salée, fraîche et vivifiante, de la mer, sur les jolis chemins côtiers que Dominique nous a amoureusement sélectionné. Car il connaît tous les petits paradis du coin, ces endroits douillets à l’abri du vent mais où les rayons de soleil viennent réchauffer en silence. « Oui mais ça, c’est une plante qui se mange, dis donc ! Et cette fleur, se mange-t-elle ? ». «Ah non, aujourd’hui on ne mange que les parfums ! ». « Hum, l’ajonc tout jaune dégage des odeurs de sucré et ça me nourrit finalement » . Un peu plus loin, «  ouf, la sieste dans cette nature accueillante et enveloppante».

Ainsi, je me prends au jeu de la désintoxication. Les jours passent, sans manger, sans boire. Les retours à la maison sont tranquilles, au chaud. Le corps sait dire ce dont il a besoin pour continuer sa besogne de nettoyage. Il n’y a plus qu’à l’écouter, le respecter dans son rythme interne.

Puis arrive le miracle de saveur en bouche. Au bout de 5 jours et demi, Dominique s’attelle à nous confectionner un parfait jus de légumes/fruits et autres plantes aromatisées sorties tout droit de son jardin enchanté. Les papilles explosent de bonheur, souvenir inoubliable.

Au revoir Dominique, grand merci pour la prestation sans faille. Je pars, nous partons, avec notre potion magique. Dans le train, avec ma complice du « voyage », c’est à nouveau l’heure de la dégustation lente et précieuse de la boisson fabuleuse.

Arrivée chez moi, comment procéder pour que perdure ce bonheur de légèreté du corps et de jeunesse retrouvée ? Très vite s’impose un rituel d’encouragement :

1- me précipiter au magasin bio pour y rapporter un trésor de fruits et légumes, j’en ai jamais mis autant pêle-mêle dans mon panier. Je dévore avec les yeux toutes ces couleurs entassées. Que du vivant et ça me fait sourire.

2- foncer à vélo, même sous la pluie, à la recherche de la bonne machine à extraire le jus.

Voilà qui est prêt pour prolonger le « voyage ». Je n’ai pas vraiment faim, un ou deux fruits et ça me suffit. Demain je préparerai mon premier jus, je crusinerai. Avec la sensation de transformation profonde de mon corps, je me glisse dans mon lit douillet.

Au réveil, l’aventure continue. Initiée à la conscience énergétique du corps, je l’écoute travailler encore à l’évacuation des tensions et nœuds : comme si des voies de circulation, dégagées de déchets encombrants permettaient une meilleure fluidité des courants d’énergie. Par cette présence dans l’instant, j’autorise les vagues d’énergie à aller là où il y a besoin. Je sens à l’intérieur de moi, encore à l’œuvre, ce principe d’autoguérison, de capacité de rééquilibrage si j’y maintiens mon attention tranquille et patiente. J’assiste alors au spectacle intérieur des barrières de tensions corporelles, bousculées, fouettées, par le flux énergétique libéré, cherchant à regagner ses activités spontanées d’harmonisation. Comme un tsunami bienfaiteur, le mouvement énergétique de mon être vient dissoudre petit à petit les endroits tendus, vient vivifier de ci, de là, les zones crispées, sclérosées, atrophiées de mon corps, et peut-être aussi des zones apeurées, désèchées ou désespérées de mon être.

Cette chorégraphie de remous d’énergie, venant faire lâcher les résistances accumulées ces dernières années, est passionnante. J’y apprends la connexion insoupçonnée d’une partie à l’autre, la chaîne musculaire qui est touchée, des trajectoires étonnantes, originales. Ainsi je suis spectatrice et actrice de ce processus de régulation énergétique faisant son travail à petite dose. Et je suis contente de m’y recontacter dès que je me permets ce repos méditatif. Ma respiration est plus ample, plus libre. Pleins de perspectives de bien-être se dévoilent.

Ainsi, mon « voyage du jeûne » ne s’est pas arrêté à la porte de chez Dominique. Il dure, dure si je le veux bien. J’ai compris qu’il faut un jour décider de commencer le nettoyage, intérieur, et qu’il ne se fera pas si je ne m’y engage pas. Cette expérience m’est devenue alors facile : car, à la fois, un autre regard sur mes besoins essentiels s’est instauré. Cette sensation de flux vital possible, d’état paisible, de plaisir d’habiter un corps serein, a changé ma vie.

Quel cadeau je me suis fait en m’orientant vers cette contrée. Ce témoignage, je le dépose pour vous qui le lisez, mais aussi pour moi-même, trop heureuse d’écrire et partager ces sensations de renaître.

Bon « voyage » intérieur à vous.

Gilberte

1557731246
marche pieds nus sur les dunes et plages de Keremma
1556657468

Retour de jeûne,

Trois quatre jours après la fin du jeûne, je me sens en pleine forme, 
quelques cinq kilos en moins. Les raideurs et petites douleurs du matin 
dans les articulations (genoux) ont disparu.

J'ai l'impression d'avoir les idées plus claires, comme si durant cette 
semaine, le cerveau s'était débarrassé des "encombrants" pour ne garder 
que les choses importantes.

Une expérience à vivre absolument une fois dans sa vie, une belle 
occasion de se ressourcer et faire le point sur notre alimentation.

Merci Dominique pour ton accueil , ton accompagnement, ta disponibilité, 
ton écoute, et les magnifiques balades iodées revigorantes.

Danièle

1531443973
Carmelo, Fabiana, Hélène, Isabelle, Dominique
1528008613

Merci pour cette extraordinaire semaine à nous recentrer sur nous-mêmes dans un lieu de détente très chaleureux. Tu nous a nourri par ton savoir et ton expérience. Tu as été un guide généreux et rassurant tout en nous laissant vivre. Ce sera pour nous une semaine inoubliable, pleine de belles surprises.

Mich et Kris du sud.. Finistère 

1526483573
Dominique, Patricia, Mich et Kris
1523631314

Bonjour Dominique,
Une semaine vient de se passer depuis mon jeûne et je reviens vers toi pour te donner quelques nouvelles.... 
je me sens calme et positive, rien ne peut m'ébranler!.... 
Je t'avoue que le retour à la réalité n'a pas été facile pour moi. Je me suis retrouvée quelques jours entre deux eaux, encore bercée par cette semaine hors du temps passé chez toi et le choc de ma réalité familiale avec ses demandes et ses contraintes... 
Je voulais encore te remercier, Dominique, pour ton accompagnement. Au départ, je voulais jeûner seule mais je me rends compte que d'être accompagnée pour ma 1ère expérience m'a permis de poser toutes les questions qui me venaient à l'esprit. Tu as su m'éclairer, me rassurer, me bousculer dans mes idées et faire émerger des réflexions. Je te remercie pour ta patience et pour ce petit côté paternel que j'ai trouvé en toi lorsque je passais par des moments plus difficiles. Je ne regrette rien dans mon expérience de cette semaine. Les gens autour de moi ne comprennent pas la contradiction de la situation lorsque je leur explique mes symptômes de detox et que je leur dis à quel point j'ai passé une merveilleuse semaine! Souvent, lorsqu'on vit quelque chose de spécial et d'éprouvant, on a besoin d'un peu de temps pour laisser décanter avant de vouloir peut-être y retourner. De mon côté, je sais déjà que je referai un jeûne. Quand, comment, je l'ignore encore mais si on me proposait de recommencer demain, j'y replongerai sans hésitation! 

J'ai aimé la bulle qui s'était créée autour de nous, cette sensation de calme, de lenteur. J'ai aimé me réveiller à 5h du matin (en jeûne suivant les personnes les nuits peuvent-être très courtes!) comme si c'était tout à fait normal, j'ai aimé les balades magnifiques que tu nous as proposées, j'ai aimé sentir mon corps réagir, même si ça peut être effrayant la 1ère fois. J'ai trouvé ce que j'étais venue chercher et je sais que les choses vont encore évoluer dans les semaines qui viennent. J'ai repoussé mes limites de deux façons, en jeûnant mais aussi en osant voyager seule.Et pour tout ça, je te dis merci...     

Christelle 

- 1 - - 2 - - 3 - - 4 - - 5 - - 6 -

Créé par Dominique Biscontini